On a partagé plus qu'une voiture !

On 21 juin 2012 by Hélène Pouille

Cela fait quelques temps que l’on vous parle des rencontres “On partage plus qu’une voiture” qui permettent à ceux qui prêtent ou empruntent leur voiture ou celle de leur voisin de se rencontrer autour de l’(auto)partage. On a donc eu le plaisir de rencontrer et de se faire rencontrer des super Cityzens !

Retour sur ce tour de France de la voiture partagée. Des échanges très enrichissants qui nous donnent envie de continuer  et quelques anecdotes que l’on avait envie de partager :)

On a commencé à partager plus qu’une voiture à Paris…

Dans le 11ème et dans le 15eme

Pour commencer les rencontres « On partage plus qu’une voiture », nous sommes restés près de nos bureaux de Montreuil (où on a déménagé de quelques centaines de mètres il y a 2 mois) pour nous rendre dans le 11ème où David propose sa voiture :). Direction : la Place Verte où nous avions déjà eu le plaisir de partager un moment avec les Cityzens parisiens lors de notre pot de Noël. Cette fois-ci, on a parlé voiture mais pas seulement, on a aussi échangé sur l’inter-modalité des modes de transport et leur complémentarité. Des conversations porteuses de solutions qui allaient vers une déculpabilisation du développement durable donc !

Quelques semaines après, c’est dans le 15ème que l’on a encore partagé plus qu’une voiture avec un Cityzen qui nous a partagé sa passion pour les vieilles voitures et leur histoire. Un passionné de voitures qui détiendrait une voiture gangster avec une grande histoire de cavale ! Et, parce les voitures anciennes -et les récentes- ça s’entretient, c’est tout naturellement que l’on en est venu à s’intéresser aux garages solidaires, des lieux où le partage de connaissance se couple à un lien social autour de la voiture.

Puis on est parti s’aventurer en Province,

En commençant par Amiens,

Joël d’Amiens, présenté il y a quelques temps dans les Cityzens ont du talent, avait effectué son co-déménagement avec CityzenCar et il nous a fait le plaisir de nous accueillir à Amiens.

À Amiens, nous avons parlé usages, mobilité, le tout sur fond de durabilité. Des fervents défenseurs du vélo comme principal moyen de locomotion ont reconnu une utilité ponctuelle à la voiture : quand il s’agit de bricolage, c’est bien évidemment plus difficile de transporter des sacs de sable à vélo ! Nous avons également rencontré des autopartageurs convaincus mais non pratiquants. Pourquoi cela ? Par exemple, Maxime qui tarde à faire faire sa carte grise ;). Autre exemple : je veux partager ma voiture mais mon mari beaucoup moins… Des rapports à l’automobile tous différents mais une même conclusion : la voiture n’a de sens que si elle est raisonnée et partagée !

Ce détour par la Picardie nous a encouragé à continuer notre chemin dans d’autres villes de France pour partager plus qu’une voiture.

En continuant à Rennes,

Rennes : une commune où il fait bon autopartager. L’endroit que nous avions choisi pour partager plus qu’une voiture nous a accueillis dans une ambiance conviviale et un fond de mobilité. Jugez en par vous-même ;)

Parce que l’autopartage se fait aussi en famille, nous avons rencontré, entre autres, Nicole et Dimitri, son fils, qui partagent chacun leur voiture. C’est d’ailleurs grâce à Nicole, qu’un parisien de passage à Rennes a pu trouver une voiture pour le week-end alors que celle de Dimitri n’était pas disponible. Lors de notre rencontre, Dimitri devait prêter pour la première fois sa voiture à un voisin, à première vue, tout s’est très bien passé !

En passant par Nantes,

Après avoir zig-zagué dans la ville pour se garer, Marie-Claire, qui avait découvert CityzenCar la veille et notre venue à Nantes par la même occasion, nous a avoué que cette ville était surtout pensée pour se déplacer en transports en commun. Un usage de la mobilité partagée qu’elle partage puisque sa voiture dort dans son garage la plupart du temps. Son usage principal ? Se rendre au supermarché. Une voiture qui pourrait donc facilement se rendre disponible pour ses voisins ! D’ailleurs, Marie-Claire et sa voiture ont désormais leurs profils respectifs sur CityzenCar, autopartageurs Nantais, on vous laisse les retrouver :)

> À retrouver sur Ouest France et sur 20 Minutes

En faisant un détour par l’Est de la France où un vent d’Est a soufflé sur l’autopartage

à Nancy

Encore un « On partage plus qu’une voiture » sous le signe du partage, bien évidemment, mais aussi le partage de bureaux avec Coworking Nancy qui nous a fait un retour sur cette rencontre, disponible sur leur blog. On avait déjà rencontré Bruno Martin, un des co-fondateurs au deuxième COtuesday et on a eu le plaisir de rencontrer d’autres initiateurs du projet et de futurs COworkers de ce futur tiers-lieu Nancéien.

On a également parlé partage de compétences et échange de services avec le Système d’Échanges Locaux Nancéien, Isosel où on apprend, par exemple, à confectionner des yaourts en échange de cours d’anglais. De la nourriture pour l’esprit et pour le corps !

Se sont également joints à nous, des étudiants curieux de l’autopartage qui ont pu devenir, le temps d’une soirée, des coworkers ou SELiens en devenir, à suivre : surferont-ils sur la vague collaborative ?

Des coworkers et des SELiens très actifs autour des thématiques du partage, Nancéiens, Lorrains, pour (é)changer, on ne peut que vous conseiller de les rencontrer !

> À retrouver sur l’Est Républicain

et Metz,

À la question « comment avez-vous commencé à partager votre voiture ? », les réponses sont diverses. La preuve : pour Laurent de Metz, l’élément déclencheur a été son retrait de permis. Une voiture, ça coûte cher et encore plus lorsqu’on ne peut pas l’utiliser ! Une raison de plus pour la partager.

Autopartageur convaincu depuis, Laurent s’est rendu à la rencontre en moto. Lorsqu’on lui a demandé si pour autant il partagerait sa moto, réponse catégorique et sans appel : absolument pas ! Tous les moyens de locomotion motorisés ne sont pas logés à la même enseigne lorsqu’on parle de partage. Une moto serait-elle plus personnelle qu’une voiture ? S’il n’est pas prêt à prêter sa moto, Laurent aura, en tout cas, trouvé une potentielle locataire à sa voiture qu’il utilise peu. Audrey, se retrouvant sans voiture depuis peu, le sera peut-être bientôt par choix en empruntant régulièrement celle de Laurent, surement bientôt équipée de la CityzenBox.

En se rendant à Rouen,

À Rouen, on a rencontré Mathieu qui partage plus qu’une voiture et qui est également porteur d’un projet d’autopartage Rouennais. C’est donc en autopartageur passionné qu’il est venu rencontrer ses voisins et notamment une voisine qui cherche de temps en temps une voiture. Il est fort probable que la Twingo de Mathieu, qui dort souvent le week-end, trouve une locataire dans les semaines à venir :).

L’association AIR Normand s’est également joint aux discussions en y apportant son expertise concernant l’impact de la mobilité urbaine et de l’autopartage sur la pollution atmosphérique en ville. À cette expertise environnementale, s’est ajoutée celle d’un curieux de la mobilité, Baptiste, kinésithérapeute de profession, qui nous a éclairé sur les impacts d’une telle pollution au niveau de notre santé et notamment des publics sensibles. Une rencontre avec des expertises complémentaires qui nous encourage à sortir de l’ère de l’autosolisme pour rentrer dans celle de l’autopartage. Prêter sa voiture c’est non seulement un acte solidaire mais aussi écologique !

Puis à Reims,

Le partage, c’est un mode de vie pour Pascale, membre active du SEL Rémois, qui n’imagine pas voyager autrement que chez l’habitant et qui adhère à la philosophie « ce qui est à moi est à toi ». Sa voiture n’est pas encore partagée mais ça ne saurait tarder ! Avec les Systèmes d’Échanges Locaux, on peut imaginer beaucoup de choses et notamment louer sa voiture en échange de services, même via CityzenCar en ne payant que l’assurance. On a d’ailleurs échangé sur les limites des SEL et la nécessité de passer, dans certains cas, par un tiers de confiance, qui permet d’apporter un cadre et de régler les éventuels problèmes.

Avec Véronique, une autre SELienne, également en charge de l’AMAP Champagne-Ardennes et membre active à Terre de Liens, c’est sur l’aspect local que nous nous sommes attardés. Si CityzenCar s’appuie sur ses communautés de voisins pour rendre la voiture plus partageable, avec Véronique, on s’appuie sur les expertises agricoles locales pour rendre les terres plus cultivables !

Et avant-hier à Lyon !

Le dernier « on partage plus qu’une voiture » en date était donc à Lyon et c’était avant-hier ! Pour rendre sa voiture encore plus partageable, nous avons rejoint David, qui se trouvait indisponible le soir, dans la journée pour préparer au mieux l’installation de la CityzenBox dans sa voiture.

Une journée qui commençait sous le signe du partage et qui s’est poursuivie avec la rencontre de Jean-Baptiste qui utilise peu sa voiture et Françoise qui habitent à 300 mètres l’un de l’autre. Des autopartageurs voisins qui ont également pu échanger avec Jérôme, également propriétaire d’une voiture mais aussi Céline, Geoffroy, des membres actif du SEL de la Croix Rousse et quelques autres voisins de passage pour l’occasion.

Mercredi prochain, destination : Bordeaux pour une édition très spéciale !

>> Toutes les infos sur le prochain « On partage plus qu’une voiture à Bordeaux »

Vous avez aimé partager plus qu’une voiture ?

Nous ne sommes pas encore passé près de chez vous et vous aimeriez nous rencontrer et en profiter pour rencontrer vos voisins ?

Hélène Pouille

Derniers articles parHélène Pouille (voir tous)

Poster un commentaire